Un moulin à vent a été construit à l’école primaire Futur du Sénégal  dans le village de pêcheurs de Nianing pour assurer le réseau électrique pendant les coupures de courant.

Situation

L’école primaire Futur du Sénégal  est située à Nianing, un village de pêcheurs tout prêt de Warang, où nous avons construit une installations de biogaz lors de notre premier projet. L’école est fondée par des Belges et enseigne environ 850 élèves. Sur le terrain de l’école il se trouve quatre bâtiments avec des salles de classe, une cuisine et un secrétariat. Toutes les chambres sont équipées d’un réseau électrique limité pour l’éclairage et la ventilation. Au secrétariat, le réseau est aussi utilisé pour plusieurs ordinateurs et un serveur, dans la cuisine pour un réfrigérateur et un congélateur. L’école souffre régulièrement de coupures de courant et cherchait donc une source d’énergie durable pour assurer le réseau électrique.

Énergie éolienne

Les étudiants ingenieur Jeroen Aerts et Joachim Broeders ont recherché quelles sources d’énergie renouvelable pourraient être utilisées pour l’école tenant compte des circonstances et en collaboration avec l’organisation locale. Car l’école est placée près de l’océan et la quantité de vent est sufficant ils ont opté pour l’énergie éolienne. Jeroen et Joachim ont conçu un moulin à vent basé sur la technologie de Hugh Piggott, qui comprend un moulin durable, simple et efficace, facile à construire, à installer et à entretenir. Les pales du moulin sont reliées à deux disques de rotor en matériau magnétique. Ces disques tournent au-delà d’un troisième disque de stator contenant des bobines et une tension est induite. Pour stocker l’énergie générée, des batteries au gel ont été choisies? En cas d’une coupure de courant, l’école peut facilement commuter le réseau électrique sur les batteries.

En savoir plus sur l’aventure sénégalaise de Joachim et Jeroen par visiter leur blog.